« Retour | Archives
Le 25 avril 2012

Photo : Courtoisie
Les trois grands concerts des Choralies internationales auront lieu dans le Winspear Centre d'Edmonton.
Photo : Courtoisie
Les trois grands concerts des Choralies internationales auront lieu dans le Winspear Centre d'Edmonton.
Association de la presse francophone

Edmonton s'harmonise aux Choralies internationales

Pascale Castonguay

OTTAWA — Pour la 2e fois en près de 40 ans, la ville d’Edmonton accueillera du 8 au 15 juillet prochains les Choralies internationales. Cet événement qui a généralement lieu en Europe consiste en un rassemblement de choristes francophones qui proviennent des communautés du Canada et d’ailleurs.

Le directeur artistique des Choralies, Laurier Fagnan, évalue qu’environ 10 % des participants proviendront de l’extérieur du Canada, que l’Ouest canadien et le Québec seront tous deux représentés à la hauteur de 35 % et que l’Acadie et l’Ontario cumuleront 20 % des inscriptions.

Si les organisateurs de l’événement ont dû réviser leurs attentes en ce qui concerne le nombre de choristes qui prendront part à l’événement en raison de la conjoncture économique dans certains pays européens, reste que plus de 300 personnes y sont attendues. « Le succès ne se chiffre pas, il se ressent », affirme M. Fagnan.

Celui qui considère que c’est à la fois un privilège et un défi d’accueillir les Choralies s’attend à ce que celles-ci se transforment en « un moment de grand partage et d’apprentissage ». « La chorale c’est vraiment un microcosme de la communauté. Elle permet d’apprendre à se connaître rapidement et à tisser des liens profonds. »

Passionné du chant choral, M. Fagnan est également le directeur de la chorale hôte soit la chorale Saint-Jean. D’ailleurs, cette dernière célèbre en 2012 ses 75 ans d’existence. Selon lui, la richesse démographique et les différents couleurs vocales de sa communauté sont représentées au sein de la Chorale Saint-Jean. À ses yeux, il existe une ouverture culturelle dans le chant choral qu’on ne retrouve pas dans les autres arts. « Il y a plusieurs textes qui sont écrits spécialement pour la Chorale St-Jean, ces textes vont au-delà de la musique, c’est très puissant. »

Membre de cette même chorale, Léonard Douziech, n’en sera pas à sa première participation. Celui qui a d’abord assisté au concert des Choralies d’Edmonton en 1973 puisque sa mère faisait partie de la chorale lui a par la suite emboîtée le pas en prenant part aux Choralies de 1982 à Winnipeg et à l’événement À coeur joie à Troyes en France en 1989.

Plusieurs raisons peuvent pousser les gens à joindre les rangs d’une chorale. « En 1982 [aux Choralies de Winnipeg], je me suis senti moins seul, même avec la réalité de vivre dans une société très anglophone. Donc, quand je suis revenu, j’ai choisi de continuer à faire partie d’une chorale », explique M. Douziech.  « C’est une expérience qui unifie les choristes francophones dont il se dégage un esprit de fraternité. »

Les participants à cet événement ne seront pas les seuls à tirer profit de ce rassemblement puisqu’il y aura quelques spectacles en soirée auxquels le grand public pourra assister. « C’est assez rare que des chorales d’ailleurs sont accueillies à Edmonton. Ce sera l’occasion d’entendre des pièces françaises et québécoises au Winspear Centre. Ce sera quelque chose d’assez unique », poursuit le directeur artistique.   

Soulignons qu’il est toujours possible de s’inscrire aux Choralies d’Edmonton d’ici la fin avril.

Télécharger Télécharger l'image

Cliquez pour plus de détails10e rapport de Graham Fraser: Accès à la justice et service aux communautés
Le commissaire aux langues officielles du Canada, Graham Fraser, a déposé le 19 mai son 10e et dernier rapport au Parlement dans lequel il fait deux recommandations principales.
Cliquez pour plus de détailsAu citoyen de monter la garde
Le commissaire aux langues officielles, Graham Fraser, vient de déposer son rapport annuel, son dixième et dernier puisque son mandat prend fin cette année. Dix ans à recevoir des plaintes et aussi à comparaitre devant les tribunaux, ce qui laisse songeur quand on pense au pays et à ses lois.
Cliquez pour plus de détailsBilinguisme à la Cour suprême: Un amendement à la Loi sur les langues officielles fait consensus
Après 30 ans de débats sur les obligations linguistiques de la Cour suprême, une solution semble émerger qui signale une victoire pour toutes les parties concernées. Il s'agirait de laisser tomber le projet visant les capacités individuelles au moment de la nomination des juges et de privilégier une approche institutionnelle visant le tribunal lui-même.
Cliquez pour plus de détailsBilan FCFA 2015-2016: Une élection et trois planifications
La 41e AGA de la Fédération des communautés francophones et acadienne se déroulera du 2 au 4 juin et marquera un point tournant dans la relation avec l'administration fédérale. La première année de Sylviane Lanthier à la présidence du bras politique se définit par la création de liens prometteurs avec le jeune gouvernement de Justin Trudeau.
Cliquez pour plus de détailsJoseph Edgar- Ricochets
Bien qu'ils soient tous liés par un fil conducteur folk rock, les différents morceaux de la discographie de Joseph Edgar ne forment pas un casse-tête, mais plutôt une immense murale qui aurait pu être peinte autant sur un mur du centre-ville de Moncton que sur un des phares qui illuminent la côte Est. À vrai dire, cela se transpose même sur le Gazebo qui avait comme lieu clé Montréal, en 2014.
Cliquez pour plus de détailsBado maintenant offert chaque semaine aux journaux de l'APF
L'Association de la presse francophone (APF), est heureuse d'annoncer la collaboration de Guy Badeaux (Bado) à titre de caricaturiste alors que ses dessins éditoriaux sont offerts à ses journaux membres à compter de cette semaine.
Cliquez pour plus de détailsPublicité fédérale: Les journaux minoritaires pas plus avancés
Le gouvernement fédéral vient de lancer sa nouvelle politique de communication avec le public. Cette mise à jour est importante pour le journal que vous tenez entre vos mains, puisque la publicité gouvernementale est une de ses sources de revenus.
Cliquez pour plus de détailsMa coloration linguistique
« Je n'ai pas un accent, mais une coloration linguistique. Si j'ai un accent, toi aussi tu as un accent ». Lorsque quelqu'un nous dit que nous avons un accent ou que nous parlons différemment ou que c'est amusant de nous entendre parler en français, ceci s'applique aussi à cette personne qui commente notre parlé.
Cliquez pour plus de détails33 millions dans les Amériques: Le poids des francophones compte-t-il vraiment ?
Dans le cadre du colloque de l'Association francophone pour le savoir (ACFAS), qui s'est déroulé du 8 au 13 mai à l'Université du Québec à Montréal, et de celui de l'Association des collèges et universités de la francophonie canadienne (ACUFC), le Centre de la francophonie des Amériques (Centre) organisait le 11 mai dernier la table ronde « La francophonie des Amériques : poids politique ? »
Cliquez pour plus de détailsBibliothèque des Amériques: Un accès à 7000 ouvrages numériques en français
Lancée lors du Salon international du livre à Québec en 2014, la Bibliothèque des Amériques (BA) est unique. Créée par le Centre de la francophonie des Amériques (CFA), elle donne accès gratuitement à une foule d'ouvrages numériques en français à tous les francophones et francophiles qui résident dans les Amériques.
Cliquez pour plus de détailsACELF 2016 : #franconumérique2016, un 69e congrès qui clique !
Quand débutera à Québec le 22 septembre prochain le congrès de l'Association canadienne d'éducation de langue française (ACELF), le vénérable organisme en sera en sa 69e édition. Vénérable peut-être, mais bien de son siècle au point de mettre à l'avant-plan les nouvelles technos pour approfondir le côté identitaire en matière d'éducation.
Cliquez pour plus de détailsRépondez au nom de la loi
«Répondez au recensement - c'est la loi». Tous les Canadiens ont pu lire cette courte consigne en recevant l'avis du Recensement 2016. Le style est plutôt lapidaire, c'est le moins que l'on puisse dire. La loi, c'est la loi. Ceci étant, je préfère regarder le grand décompte national par l'autre bout de la lorgnette, non pas celui de la loi, mais celui du droit de dire qui on est à l'État, et d'en attendre quelque chose en retour.
Télévision: Les nouvelles règles du CRTC et les francophones
OTTAWA - À une époque où émissions de télévision, films et bulletins de nouvelles sont accessibles en quelques clics de souris, et où des géants comme Netflix et YouTube prennent de l'expansion de jour en jour, le nombre de ménages canadiens qui se désabonnent du câble ne cesse de croître. Devant ce phénomène, le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) tente de limiter les dégâts.
Cliquez pour plus de détailsLes outils technologiques de traduction
Le développement d'outils technologiques de traduction doit se continuer dans le respect des obligations constitutionnelles et législatives canadiennes en matière de droit linguistique.
Gala des prix Trille d'or: Les artistes de l'Ouest éligibles à toutes les catégories
À compter de l'édition de 2017, les catégories du Gala des prix Trille d'or reconnaissant l'excellence dans le monde de la musique seront ouvertes aux artistes de l'Ouest du pays au même titre qu'à ceux de l'Ontario, a annoncé l'Association des professionnels de la chanson et de la musique (APCM).
Cliquez pour plus de détailsVitalité culturelle des communautés francophones en situation minoritaire: Les inégalités passées sous la loupe
Sudbury - Pourquoi certaines communautés francophones en situation minoritaire font-elles preuve d'une vitalité culturelle et artistique plus élevée que d'autres? Une étude scientifique parrainée par la Fédération culturelle canadienne-française (FCCF), dont les résultats de la première phase viennent d'être dévoilés, fournit des éléments de réponse à cette question.
Langues officielles : Vers une nouvelle... stratégie
OTTAWA - Qu'elle soit en accord ou non avec les mesures qu'il contient ou avec le financement qui s'y rattache, l'actuelle ministre du Patrimoine canadien, Mélanie Joly, doit vivre pendant encore deux ans avec le plan quinquennal en matière de langues officielles mis de l'avant par l'ancien gouvernement de Stephen Harper, en 2013.
Éducation internationale: Ouverture aux enseignants et aux élèves franco-canadiens
Il aura fallu l'intervention du Centre de la francophonie des Amériques pour que l'organisme québécois Éducation internationale s'ouvre aux Franco-Canadiens, pour que deux univers francophones se rencontrent sur le chemin de l'éducation.
Du bilinguisme à l'égalité
Je pense à une marche sur les galets au bord de la mer. On en soulève un, ici et là au hasard, pour voir ce qu'il cache. Tantôt du sable, tantôt un morceau de carapace, un autre galet plus petit, beau ou laid, un bout d'algue...On ne verra jamais toute la plage d'un seul coup d'oeil, mais on aura une idée de sa composition.
Cliquez pour plus de détailsDroits linguistiques: Le vide politique génère une industrie judiciaire
Il faut qu'on parle de causes. Le citoyen bénéficie depuis 1982 d'une Charte canadienne endossée par les provinces et territoires qui enchâsse l'égalité linguistique. Pendant trois décennies, on a exploré devant les tribunaux la portée des droits. Mais après l'investissement de plusieurs dizaines de millions $ dans trois programmes de contestation successifs pour appuyer quelque 500 démarches en matière linguistique, on s'attendrait à ce que la jurisprudence commence à suffire .
Cliquez pour plus de détailsLégalisation du cannabis: Les jeunes francophones fument-ils du pot ?
La question fait sourire et la réponse est évidemment oui. Mais ce n'est pas la fête au village simplement parce que la légalisation arrivera en 2017. Les inquiétudes sont nombreuses et Ottawa veut connaître l'opinion des experts, dont les jeunes.
Cliquez pour plus de détailsPonteix - J'Orage
Décidément, il faut se tourner du côté de la Saskatchewan pour dénicher les propositions pop indé francophones les plus intéressantes à l'extérieur du Québec. Après les prometteurs Indigo Joseph en 2014, une nouvelle voix émerge de cette communauté fertile; Mario Lepage et son Ponteix.
Cliquez pour plus de détailsFaites le deux pour le français au Parlement
L'usage des langues officielles fait beaucoup jaser. Le Parlement fédéral est source de bien des palabres à ce sujet depuis quelques semaines. S'il faut une langue pour se parler, il en faut une aussi pour se comprendre. Or, on s'est inquiété dernièrement au sujet d'une ministre qui ne peut être comprise par tous les Canadiens.
Cliquez pour plus de détailsUn « roman personnel » finement architecturé
« Bonsoir. Je m'appelle Michel Normandeau et je vais vous raconter une histoire... » Voilà la dernière ligne de Dis-mos, Lily-Marlène, le « roman personnel » de Michel Normandeau. En plus d'être l'auteur, Normandeau figure parmi les principaux personnages. J'ai rarement lu un roman autobiographique aussi finement architecturé.
Cliquez pour plus de détailsDenis Desgagné : cinq années marquantes à la tête du Centre de la francophonie des Amériques
Après avoir passé 25 ans dans l'Ouest canadien à faire rayonner le français à travers ses écoles, ses activités culturelles, ses rassemblements de jeunes, Denis Desgagné arrive en 2011 à Québec comme nouveau PDG du Centre de la francophonie des Amériques. Cette fois-ci, c'est le défi du continent américain qui attendait ce passionné de la francophonie.
Cliquez pour plus de détailsUniversité franco : soyez gentils, restez assis
La défense du statu quo dans le dossier de l'Université franco-ontarienne rappelle les décennies de tension précédant la gestion scolaire francophone en milieu minoritaire. L'approche pragmatique de bonifier tranquillement les services existants évoque les promesses des School Board et des Departement of Education de l'époque.
Cliquez pour plus de détailsFamille, Enfants et Développement social : Faut-il (encore) avoir peur de la finance sociale ?
Une première annonce de 3,4 millions $ à mi-parcours de la Feuille de route pour les langues officielles vient relancer quatre organismes dont les clientèles n'étaient pas prioritaires pour l'administration conservatrice. Le modèle de financement repris par les libéraux ne fait pas craindre les dérapages appréhendés en 2013.
Cliquez pour plus de détailsLe village global francophone entre trois océans
C'est le printemps, le temps de l'année où on commence à penser à ce qu'on peut semer pour embellir le paysage et nourrir le village. Il est beaucoup question du paysage médiatique francophone par les temps qui courent.
Cliquez pour plus de détailsLe Pluvier kildir
En conclusion d'une critique peu laudative de la version originale du livre, Martin Nolan écrit - je traduis : « Killdeer est mauvais et malaisant ». Phil Hall vient alors de recevoir pour ce livre le prix du gouverneur général, catégorie poésie, en 2011. Si l'on peut voir dans la critique de Nolan une réaction vis-à-vis de l'obtention du prix, le plus prestigieux du milieu littéraire canadien, Le Pluvier kildir, que traduit ici par Rose Després, est un livre dont on peut dire qu'il soulève pour le moins des opinions contradictoires et marquées.
Cliquez pour plus de détailsTraduction au gouvernement fédéral : La FCFA peu impressionnée par le logiciel Portage
Pour la fédération des communautés francophones et acadienne (FCFA) du Canada, le système de traduction automatique Portage que veut implanter le fédéral dans l'ensemble de la fonction publique du Canada risque d'accentuer l' « érosion généralisée des capacités des institutions fédérales en matière de communication dans les deux langues officielles ».

Communiqués de la francophonie