« Retour | Archives
Le 25 avril 2012

Photo : Courtoisie
Les trois grands concerts des Choralies internationales auront lieu dans le Winspear Centre d'Edmonton.
Photo : Courtoisie
Les trois grands concerts des Choralies internationales auront lieu dans le Winspear Centre d'Edmonton.
Association de la presse francophone

Edmonton s'harmonise aux Choralies internationales

Pascale Castonguay

OTTAWA — Pour la 2e fois en près de 40 ans, la ville d’Edmonton accueillera du 8 au 15 juillet prochains les Choralies internationales. Cet événement qui a généralement lieu en Europe consiste en un rassemblement de choristes francophones qui proviennent des communautés du Canada et d’ailleurs.

Le directeur artistique des Choralies, Laurier Fagnan, évalue qu’environ 10 % des participants proviendront de l’extérieur du Canada, que l’Ouest canadien et le Québec seront tous deux représentés à la hauteur de 35 % et que l’Acadie et l’Ontario cumuleront 20 % des inscriptions.

Si les organisateurs de l’événement ont dû réviser leurs attentes en ce qui concerne le nombre de choristes qui prendront part à l’événement en raison de la conjoncture économique dans certains pays européens, reste que plus de 300 personnes y sont attendues. « Le succès ne se chiffre pas, il se ressent », affirme M. Fagnan.

Celui qui considère que c’est à la fois un privilège et un défi d’accueillir les Choralies s’attend à ce que celles-ci se transforment en « un moment de grand partage et d’apprentissage ». « La chorale c’est vraiment un microcosme de la communauté. Elle permet d’apprendre à se connaître rapidement et à tisser des liens profonds. »

Passionné du chant choral, M. Fagnan est également le directeur de la chorale hôte soit la chorale Saint-Jean. D’ailleurs, cette dernière célèbre en 2012 ses 75 ans d’existence. Selon lui, la richesse démographique et les différents couleurs vocales de sa communauté sont représentées au sein de la Chorale Saint-Jean. À ses yeux, il existe une ouverture culturelle dans le chant choral qu’on ne retrouve pas dans les autres arts. « Il y a plusieurs textes qui sont écrits spécialement pour la Chorale St-Jean, ces textes vont au-delà de la musique, c’est très puissant. »

Membre de cette même chorale, Léonard Douziech, n’en sera pas à sa première participation. Celui qui a d’abord assisté au concert des Choralies d’Edmonton en 1973 puisque sa mère faisait partie de la chorale lui a par la suite emboîtée le pas en prenant part aux Choralies de 1982 à Winnipeg et à l’événement À coeur joie à Troyes en France en 1989.

Plusieurs raisons peuvent pousser les gens à joindre les rangs d’une chorale. « En 1982 [aux Choralies de Winnipeg], je me suis senti moins seul, même avec la réalité de vivre dans une société très anglophone. Donc, quand je suis revenu, j’ai choisi de continuer à faire partie d’une chorale », explique M. Douziech.  « C’est une expérience qui unifie les choristes francophones dont il se dégage un esprit de fraternité. »

Les participants à cet événement ne seront pas les seuls à tirer profit de ce rassemblement puisqu’il y aura quelques spectacles en soirée auxquels le grand public pourra assister. « C’est assez rare que des chorales d’ailleurs sont accueillies à Edmonton. Ce sera l’occasion d’entendre des pièces françaises et québécoises au Winspear Centre. Ce sera quelque chose d’assez unique », poursuit le directeur artistique.   

Soulignons qu’il est toujours possible de s’inscrire aux Choralies d’Edmonton d’ici la fin avril.

Télécharger Télécharger l'image

Cliquez pour plus de détailsLe CLO pourrait actionner le fédéral
Après la lettre du 15 juillet d'anciens gouvernants de la SRC/CBC prenant la défense du diffuseur public, le commissaire aux langues officielles fait connaître ses intentions dans la lutte contre l'effritement de la programmation offerte aux Canadiens.
Cliquez pour plus de détailsLa FCCF : incontournable plaque tournante
Le directeur général de la Fédération culturelle canadienne-française (FCCF) depuis cinq ans termine son mandat en juillet. Éric Dubeau fait le point sur la situation des arts et de la culture au Canada.
Cliquez pour plus de détailsLes commissaires montent le ton
Katherine d'Entremont a dénoncé le manque de rigueur du gouvernement au Nouveau-Brunswick dans son premier rapport annuel du 17 juin. Le 7e François Boileau, publié le 10 juillet, est tout aussi revendicateur. Les deux commissaires profitent de circonstances favorables pour se faire entendre.
Cliquez pour plus de détailsYukon : des paysages uniques au monde
Reconnu pour ses larges vallées lumineuses et fleuries ainsi que ses routes panoramiques dans une grande nature dépouillée, le Yukon offre aux voyageurs une variété d'activités touristiques à saveur locale. L'été, c'est un bon temps pour se ruer vers l'or solaire du Yukon.
Cliquez pour plus de détailsL'Express d'Ottawa, journal de l'année

Gala des Prix d’excellence de l’APF

C’est au ...

Cliquez pour plus de détailsCédric Vieno : intuition #1

L'auteur de ces lignes reçoit une quantité imposante de musique dans ...

Cliquez pour plus de détails« Exotique dans son isolation »
Ultime frontière, dernier territoire à se joindre au Canada, le Nunavut est reconnu pour ses paysages et sa grande variété de flore et de faune. Avec l'été bel et bien arrivé, le territoire offre plusieurs activités touristiques en français. Comme un safari arctique.
Cliquez pour plus de détailsLes parents déplorent la nouvelle cause juridique
Mises à pied, démission du directeur, réductions de programmes et coupures du budget 4,4 millions $. Malgré l'audit de ses finances et des négociations avec le gouvernement, le Conseil scolaire fransaskois reprenait le 26 juin une requête contre la Province.
Cliquez pour plus de détailsL'obligation de consulter est immédiate
La Cour suprême du Canada vient alourdir le fardeau des gouvernements et des entreprises dans l'exploitation des ressources sur les terres ancestrales. Le jugement du 26 juin pourrait impacter un grand nombre de négociations, partout au pays.
Cliquez pour plus de détailsCouleurs et accents dans une ambiance de rue
À quelques semaines des Jeux de la francophonie canadienne 2014, le Comité organisateur a présenté les évènements phares de son programme culturel. La 6e édition accueillera à Gatineau (QC) quelque 1 200 jeunes ainsi que les artistes francophones qu'ils connaissent le plus.
Cliquez pour plus de détailsLa fin de la SRC en région?
La rencontre à Charlottetown a coïncidé le 27 juin avec l'annonce choc de coupures additionnelles de 100 millions $ et de 1 500 postes sur cinq ans à Radio-Canada. Les ministres se sont engagés à exercer des pressions pour épargner les communautés francophones.
Cliquez pour plus de détailsLe CNFS honore 15 boursiers
L'Assemblée annuelle du Consortium national de formation en santé (CNFS) a permis le 25 juin de présenter les boursiers 2014-2015. Chaque étudiant a reçu une bourse de 1 000 $ pour son inscription dans un programme postsecondaire de santé et services sociaux en français.
Cliquez pour plus de détailsLa crise persiste entre l'exécutif et le juridique
Après le jugement invalidant la nomination du juge Nadon, le choix rapide du juge Gascon et les questions soulevées par le transfert du juge Mainville à la Cour d'appel du Québec, la méfiance s'installe quant au processus de nomination. D'autant plus que la tradition voudrait qu'une femme soit choisie.
Cliquez pour plus de détailsVenessa Lachance: Histoires sans paroles

D'entrée de jeu, on retient l'audace de Venessa Lachance, pianiste franco-on...

Cliquez pour plus de détailsUne voix nationale pour l'entreprenariat francophone
L'édition régionale La voix des affaires du quotidien l'Acadie Nouvelle (AN) a franchi un pas de géant, le jeudi 12 juin dernier. Lors de l'assemblée générale du Réseau de développement économique et d'employabilité Canada (RDÉE Canada) à Ottawa, le magazine a été lancé en version nationale. Une première.
Cliquez pour plus de détailsLe défi de financer la pleine gestion scolaire
Le ministre de l'Éducation de la Saskatchewan a demandé le 12 juin à la vérificatrice provinciale d'effectuer une analyse de la gouvernance et des finances du Conseil des écoles fransaskoises (CÉF). Une série d'événements récents mettent à dure épreuve la confiance des parents et inquiètent à l'échelle nationale.
Stage et formation numérique : un accueil positif
Après un gel de deux ans des inscriptions, un nouveau projet de formation en journalisme a été approuvé par l'Université d'Ottawa (UdO) le 9 juin. Deux réseaux nationaux de médias communautaires accordent une note favorable au programme qui sera offert dès l'automne 2015.
Cliquez pour plus de détailsDe quoi inquiéter le NPD fédéral
L'élection de Kathleen Wynne à Queen's Park le 12 juin est une grande victoire pour les libéraux et pour la francophonie ontarienne. Elle pousse aussi les partis fédéraux à se repositionner en vue du scrutin de 2015.
Cliquez pour plus de détailsNouvelle génération, nouveau Canada
Cent jeunes délégués seront choisis de partout pour représenter leur coin du pays et pour discuter des grandes questions qui pourraient affecter l'avenir. L'invitation à la Conférence du nouveau Canada (CNC) a été lancée le 1er juin par les organisateurs des célébrations Î.-P.-É. 2014. Une première.
Cliquez pour plus de détailsL'imposition de conditions dangereuses est renforcée
Le fédéral remplace les dispositions invalidées par la Cour suprême en réaffirmant la ligne dure dans sa lutte contre la prostitution. La nouvelle loi mettrait plus de vies en danger et sera contestée, selon une escorte d'Ottawa.
Cliquez pour plus de détailsPandaléon : bête lumineuse

Trois ans se sont écoulés depuis la participation de Pandal

Cliquez pour plus de détailsUn réseau pancanadien francophone court-circuité?
Après un an de silence, le ministère d'Emploi et Développement social Canada (EDSC) a rendu sa réponse. C'est non à l'éducation aux adultes francophones et acadiens par les francophones et Acadiens. Un non sans explications qui met en péril l'existence même des réseaux d'alphabétisation et de compétences essentielles (ACE).
Cliquez pour plus de détailsMaria Chaput : « J'ai toute une liste d'options »
La sénatrice ne démord pas. Son 3e essai pour moderniser le cadre législatif des langues officielles a été renvoyé le 15 mai au Comité sénatorial des finances nationales. Le projet de loi S-205 peut-il échapper au rejet?
Cliquez pour plus de détailsOttawa confirme son appui en santé
Après une année de transition, le Consortium national de formation en santé (CNFS) a reçu le 30 mai l'annonce du renouvellement de son financement jusqu'en 2018. Les fonds totalisant 69,2 millions seront divisés entre le Secrétariat national et les membres. Ils serviront de levier pour le développement très attendu de programmes de formation postsecondaire.
Cliquez pour plus de détailsLes francophones qui sentent leur langue menacée apprécient moins les anglophones


ST CATHARINES, Ontario - Plus le français est perçu comme étant en san...

Cliquez pour plus de détailsDe nouveaux élus sortent des coulisses
La Fondation pour l'avancement du théâtre francophone au Canada (FATFC) a honoré huit artisans de la scène à l'occasion de sa 10e cérémonie de remise des Prix d'excellence, le 1er juin à Québec. Deux d'entre eux se sont démarqués sur le plan national : David Beaudemont, de la Saskatchewan, et Ludger Beaulieu, du Nouveau-Brunswick.
Cliquez pour plus de détails'Tout franco, tout beau' pour unir les communautés
Il y a déjà presque un an que le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) a donné le feu vert à la création de la chaîne TV5 UNIS. Dès septembre prochain, les francophones d'un bout à l'autre du pays auront accès à une programmation offrant surtout des productions locales, visant à refléter leur réalité.
Cliquez pour plus de détailsPostes bilingues : le fédéral sous enquête à Moncton
Le commissaire aux langues officielles fait enquête sur les postes bilingues dans une des régions les plus francophones en milieu minoritaire. La plainte confirme une profonde insatisfaction sur la place réservée au français au Nouveau-Brunswick et pourrait avoir une portée nationale.
Cliquez pour plus de détailsLes Païens: ode à Anagance

Depuis juin 2012, près d'une cinquantaine de disques francophones hors Qu&ea...

Cliquez pour plus de détailsOn s'attache aux médias qui sont près de nous
Le professeur émérite de l'Université Laval a coprésidé il y a 30 ans une commission nationale sur la politique de radiodiffusion. Lors des audiences, les griefs des communautés francophones face à Radio-Canada l'ont marqué. Il a pris leur défense, coupure après coupure

Communiqués de la francophonie